A la lumière d’une bougie

A la lumière d’une bougie !

Cette année la fête de la présentation de Jésus au temple « tombe » un dimanche. Ce sera le 2 février, jour que nous appelons plus communément la Chandeleur, la fête des chandelles et de la lumière.
Pour ce dimanche un peu exceptionnel nous nous retrouverons d’abord au fond de l’église, avec un cierge à la main.
Après une courte prière de bénédiction nous monterons en procession vers l’autel, lieu de l’eucharistie où Jésus donne sa vie pour nous.
Lui qui « est Dieu né de Dieu, lumière née de la lumière… » selon les mots du credo que nous ne manquerons pas de proclamer tous ensemble.
Peut-être pourrons nous penser que la lumière fragile de nos cierges est bien peu représentative de la lumière du Christ lui-même. Nous la voudrions plus intense, plus affirmée, plus capable de s’imposer aux obscurités de notre monde, qui nous questionnent parfois jusqu’à la peur.
Mais notre Dieu n’est pas celui de la toute puissance extérieure, qui règle les problèmes comme par magie.
Avec Lui nous devons accepter de marcher, en nous guidant sur la lumière humble et hésitante d’une simple bougie. C’est ainsi que nous devons chercher notre chemin tout en protégeant la flamme de tous les mauvais vents qui pourraient la souffler.
Mais pas après pas nous découvrons qu’une autre Lumière nous devance, que nous marchons vers elle et que notre confiance s’agrandit. Alors sans le savoir nous éprouvons la joie d’être croyant. Mathias